[Interview] Relancer ses activités après le confinement !

Rencontre avec Valérie Warnet, une chef d’entreprise visionnaire qui créé le monde selon ses aspirations. Elle transforme toujours ce qui se présente en opportunité d’évolution. Nous lui avons donc demandé :

Comment rebondir après le confinement et relancer ses activités ?

Espace de travail après le confinement

Bureaux and Co : Comment qualifierais-tu la période de confinement que nous venons de vivre ?

Valérie : Je dirais que c’est un entre deux. En tout cas c’est comme cela que je l’ai vécu. Bien sûr je dis ça avec le recul parce qu’au début du confinement, en tant que chef d’entreprise j’ai été confrontée (comme pas mal de personnes) à des questions très pratico pratiques. Une fois ces sujets solutionnés, j’ai pu profiter du confinement en le considérant comme une occasion de revenir à l’essentiel.

Lorsqu’on est face à ce genre de situation, il y a deux choix qui s’offrent à nous, soit on se morfond en attendant que les choses reviennent à la normale, ou bien on plonge dans le mouvement et on en fait une opportunité. J’ai choisi la deuxième option, et j’ai pris conscience de beaucoup de choses. J’ai réalisé que je courrais énormément et que j’y perdais beaucoup d’énergie. Alors, avec cette période de confinement, j’ai pris le temps de faire une pause et de me poser les bonnes questions. J’ai mis en place de nouvelles manières de fonctionner au niveau personnel et professionnel. Par exemple, sur le plan professionnel, je me suis recentrée sur l’essentiel. Je me suis demandée « Si j’avais une chose unique sur laquelle me concentrer ce serait laquelle ? », une fois ma réponse trouvée, je m’y suis consacrée pleinement. Depuis je reste concentrée sur ce point, je garde mon cap ! J’ai aussi mis en place une routine bien-être le matin, qui me permet de prendre du temps pour moi et de commencer le travail plus tard que ce que je faisais. Finalement, je me suis aperçue que cette organisation me correspondait beaucoup mieux que celle que j’avais avant.

Bureaux and Co : Quels apprentissages pouvons-nous tirer de cette période ? Et quelles pratiques conserver dans notre vie quotidienne ?

A mon sens, la grande leçon que nous avons appris durant cette période c’est le retour à l’essentiel. On s’est concentrés sur ce qui était vraiment principal dans nos vies. Alors conservons cela, prenons le temps de faire des pauses pour nous poser les bonnes questions et trouver nos propres réponses, sans accepter la réalité des autres comme vérité pour nous. J’insiste vraiment, sur l’importance de nous ressourcer. On prend le temps de recharger nos appareils électriques, nos téléphones, nos ordinateurs et souvent on oublie de nous arrêter pour récupérer notre énergie. Ma technique c’est de le noter dans mon agenda. J’y indique des plages horaires que je me réserve pour moi, comme je pourrais le faire pour tout autre rendez-vous. Après tout, on prend bien des rendez-vous avec ses clients, ses collègues, ses amis, et bien prenons aussi le temps de nous rencontrer nous-même.

Je crois aussi que la plupart d’entre nous, ont retrouvé un équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle, et je crois que cela aussi est un enseignement important de cette période. Personnellement, je suis convaincue qu’on ne peut pas réussir sa vie professionnelle sans s’épanouir dans sa vie personnelle, et vice versa. Quel serait l’intérêt d’avoir du succès d’un côté et pas de l’autre ? Comment se réaliser entièrement sans cet équilibre ? A quoi servirait de gagner de l’argent si nous n’avons personne avec qui partager les activités que cela nous permet de faire ? Je ne peux que vous encourager à préserver ces deux pans de votre vie et à les conjuguer avec harmonie.

Bureaux and Co : Selon toi, qu’est-ce-que cela va impliquer comme changements pour le futur ?

Je ne sais pas exactement ce que cela va changer. A mon avis je crois que nous assisterons à l’apparition de nouveaux métiers et de nouvelles façons de travailler qui mettront les individus au centre des préoccupations. Je suis intimement convaincue que le lien social va être développé, que tout sera pensé pour créer plus de proximité et d’authenticité entre les gens. Après tout, c’est dans ces conditions que le potentiel de création de chacun se libère. Et nous allons avoir besoin de créer dans ce futur.

Je pense également que dans tout ce qu’il vient de se passer et dans tout ce qui se prépare, nous sommes confrontés à notre responsabilité individuelle. Nous avons vu que nous étions capables en prenant des initiatives de redéfinir de nouvelles manières de fonctionner. Maintenant, continuons, en ayant le courage de créer la vie à laquelle nous aspirons. Trouvons comment contribuer de manière éthique, durable et responsable à la société de demain. Désormais, il est utopique de croire que les choses peuvent reprendre comme avant, sans que nous ayons conscience de notre impact écologique ou de notre influence sur les personnes qui nous entourent. Je suis persuadée que les entreprises peuvent réussir financièrement en étant éthique et écologique pour la planète et pour les individus qu’elle rassemble.

 

Bureaux and Co : Quelles sont les questions à se poser pour relancer nos activités de manière écologique ?

Je crois que la première des questions à se poser pour soi-même c’est : « Quelle vie j’ai envie de vivre ? ». C’est en se fixant un cap que l’on peut ensuite se demander comment avancer. Donc en premier lieu, je dirais déterminer ce que l’on veut, imaginer son idéal, définir son équilibre de vie personnelle & de vie professionnelle. Cela peut paraître un peu simple, mais c’est vraiment le point de départ de toutes choses, car si on se dirige là où on a envie d’aller alors on décuple nos compétences, on active notre créativité et de fait on réussit ce que l’on entreprend.

Ensuite, profiter de ce moment comme si c’était un nouveau départ. C’est-à-dire, voir les activités qui fonctionnaient et que l’on souhaite faire perdurer, distinguer celles qu’il faut lâcher, et les aspects sur lesquels on souhaite innover.

Enfin, on peut, et je dirais même on doit se demander quelle société on veut laisser aux générations futures ? Quelle manière de travailler ? de consommer ? d’envisager sa vie ? … ? Et puis, commencer à le mettre en œuvre au travers de son entreprise et plus largement de toutes les activités que l’on a.

Une dernière question pour la route, je crois qu’il est bon de savoir comment on fait pour accueillir les difficultés qui se présenteront ? J’entends par là, non pas se résigner, mais plutôt s’interroger sur comment faire avec les événements extérieurs en les intégrant les comme une donnée de plus dans l’équation ? C’est comme cela, que l’on sera agile et flexible.

 

Bureaux and Co : Quel(s) conseil(s) peux-tu donner pour nous aider à bien vivre ce passage ?

Dans la continuité de ce que je viens de dire, mon premier conseil est d’accueillir cette période comme une phase, comme un passage vers autre chose, une transition qui amène ailleurs, et pas comme une fin en soi. Alors de manière concrète, aérez-vous, sortez de votre bureau, reconnectez-vous à la nature, et prenez des moments de retrouvailles avec vous-même.